Accueil > La vie des académies > Académie de Paris > Vaille que vaille !

Vaille que vaille !

Article publié le mardi 13 octobre 2020
  • Version imprimable

Vaille que vaille !

L’UNSA Education tient à souligner l’engagement des personnels de notre académie en cette rentrée. Ils.elles ont, encore une fois, démontré leur professionnalisme au service de la continuité du service public, malgré le marasme dans le lequel la crise sanitaire nous plonge. A l’heure du bilan, nous pensons que cette rentrée que l’on a voulu la plus normale possible, n’a pas été sans conséquences sur le pan psycho-social.

Cette année a démarré, nous vous l’avions dit début septembre, par le constat qu’on recommençait comme avant les congés d’été : sensation de naviguer à vue, juxtapositions de protocoles, pas d’information précise sur la mise en œuvre d’accompagnement spécifique des élèves repérés. Le RASED, tout indiqué pour aider dans cette tâche les enseignant.es, du premier degré ne sont pas non plus renforcés. Pour le 2nd degré, les dispositifs n’ont pas été assez pensés à l’avance.

Dans les écoles et établissements où les équipes ont su travailler en bonne intelligence, l’impact de ces manques de cohérence éducative et de gestion entre Rectorat et Ville a été faible voire nul. Cela n’a pas été le cas partout. Pour tou.tes, cela a été une source de stress supplémentaire bien inutile. Il suffit de se rappeler de la dernière semaine d’août. Pour l’avenir, nous appelons à la communication de protocoles ayant les mêmes préconisations, égalité d’accès à du matériel de prévention et que le dialogue prévale aux tableaux déjà remplis.

Dans les lycées, même si ce n’est pas le cœur des compétences du CDEN, sachez que le nombre d’examens à rattraper, phénoménal par endroit, a percuté les cours et les services.

Avec la présence de la Mairie, nous en profitons pour rappeler le constat partagé sur les problèmes de locaux. Nous accentuerons en cette rentrée les besoins d’accès à l’eau en infirmerie en collège ainsi qu’à la gestion des partages de bureaux. Trop souvent, le manque de place amène à des chevauchements de présence de personnels ayant des missions impliquant le secret professionnel.

Tous ces éléments sont autant de points concrets qui font aussi écho à l’appel intersyndical en partenariat avec l’UNL et la FCPE sur la démocratisation de l’Ecole et la lutte contre l’accroissement des inégalités.

Pour conclure, pour que cette rentrée soit presque normale, il a bien fallu que tous les personnels tiennent leur rôle vaille que vaille. Alors maintenant, il est temps que l’Employeur leur montre reconnaissance et respect dans ses paroles et ses actes. Il doit le faire sans oublier aucun des corps de métier de l’Education nationale et que les bonnes relations Rectorat-Ville se traduisent, elles aussi, en actes.
 

Vos représentantes en CTA à contacter sur 75@unsa-education.org

 



 
 
| Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP