Accueil > Actualités et médias > UNSA Education : Fiers de vous !

UNSA Education : Fiers de vous !

Article publié le lundi 29 juin 2020
  • Version imprimable


 L’UNSA Éducation Ile de France tient à exprimer haut et fort sa fierté !

L’UNSA Éducation est fière des chefs d’établissements qui ont su gérer la crise sanitaire dans les collèges et les lycées malgré les injonctions et la pression subie.

.Fière des enseignant.e.s et documentalistes qui n’ont pas arrêté de travailler pendant toute la crise et qui travaillent encore maintenant, tout en jonglant avec leur vie privée et les problèmes matériels.

Fière des directeurs.trices d’écoles qui se sont donnés à fond pour que les élèves puissent revenir à l’école, malgré un protocole sanitaire modifié plusieurs fois, avec des changements de dernière minute liés à l’arrivée tardive des consignes ministérielles et parfois irréalisables.

Fière des personnels administratifs qui ont travaillé trop souvent avec leurs moyens personnels et toujours dans le souci de la continuité du service public d’éducation, que ce soit dans l’enseignement supérieur, dans les services ou en établissements scolaires, et ce, malgré les injonctions parfois contradictoires, et/ou infantilisantes.

Fière des inspecteurs.trices qui ont fait leur maximum pour soutenir les équipes, les professeurs, et mis en place de nouvelles relations plus humaines, malgré les injonctions auxquelles ils sont soumis et les informations parcellaires qu’ils ont pu avoir.

Fière des AED et des CPE qui ont été présent.e.s pour les élèves et leurs familles, pour redonner du sens à l’école et ont passé beaucoup de temps à trouver des solutions pour permettre à chaque élève de garder le lien avec son établissement.

Fière des AESH qui ont montré leur disponibilité pour que tous les élèves puissent revenir à l’école et qui, comme les autres personnels de l’éducation nationale, malgré le montant indécent de leur salaire, se sont investi.e.s au service de tous.

Fière des DDFPT qui ont soutenu les équipes et toujours été présent.e.s pour faire le lien entre les familles et les entreprises.

Fière des PsyEN qui ont soutenu les familles dans les projets de leurs enfants malgré les difficultés liées au confinement.

Fière des assistant.e.s sociales.sociaux, des infirmières.iers et des médecins qui malgré le fait qu’ils.elles soient peu nombreux.ses ont tout mis en œuvre pour que les élèves et étudiant.e.s soient les mieux accompagné.e.s possibles dans cette période difficile, tout en se mettant au service, pour certain.e.s d’entre elles.eux, du système hospitalier.

Fière des personnels ITRF qui ont accompagné de leur mieux le passage au télétravail pour les un.e.s et proposé de mettre à disposition des soignant.e.s les EPI (équipements de protection individuelle) pour les autres malgré un sentiment important d’être les oublié.e.s de l’éducation nationale.

Oui, nous sommes fier.e.s de tout le travail accompli au pied levé par les personnels autour de l’éducation. Nous n’avons jamais cessé de travailler pour assurer une continuité pédagogique et maintenir le lien avec les élèves. Nous sommes fier.e.s aussi de toutes les personnes qui pour des questions de vulnérabilité ne peuvent toujours pas rejoindre leur lieu de travail mais se donnent encore pour faire avec leurs moyens, souvent personnels, du télétravail.

Nous aurions aimé que notre ministre, plutôt que de laisser dénigrer nos métiers, nous soutienne en exprimant la même fierté. Les personnels n’ont pas besoin de médailles mais d’une reconnaissance sincère du travail effectué.

Le service public d’éducation dans la région Ile de France, a montré combien il peut rester fort malgré les contraintes liées aux protocoles et consignes que nous apprenons prioritairement par voie de presse.

Nous sommes fier.e.s, mais les collègues sont épuisé.e.s. Les dernières annonces qui ont poussées dans l’urgence à ouvrir toutes les écoles et les établissements à 100% en configuration normale malgré un protocole sanitaire contraignant, entrainent encore des pressions insupportables sur les directeurs.trices d’école et les chefs d’établissement. Dans cette conjoncture, mettre en place maintenant des vacances apprenantes nous semble ubuesque. Non, monsieur le ministre, à l’UNSA Éducation nous ne cautionnerons pas votre demande, qui est de travailler plus pour tous les personnels, alors que des professionnels de l’éducation populaire font déjà très bien leur travail sur le champ éducatif des vacances. Cela laisserait à penser que les vacances pourraient ne pas être des moments où les enfants apprennent. Nous avons tous, en particulier dans l’éducation nationale, besoin de temps pour organiser la rentrée, pour faire un bilan sur ce qui s’est passé, pour faire des projections sur la rentrée. Tous les personnels ont besoin de temps et surtout de vacances. A l’Unsa Éducation, nous sommes fier.e.s de ce qui a été fait et sommes fier.e.s de dire dès à présent que nous travaillons sur la rentrée, mais nous ne nous investirons pas dans vos vacances apprenantes.

Nous sommes fier.e.s de nos élèves qui ont fait leur maximum pour continuer leur cursus scolaire et leurs apprentissages. Nous les remercions, ainsi que leurs parents, pour les échanges constructifs et les témoignages de soutien dans cette période difficile. Nous leur souhaitons de bonnes vacances.

En revanche, nous souhaitons à Monsieur le Ministre de l’Education de bonnes vacances apprenantes. Nous espérons qu’elles lui permettront de prendre le temps de la réflexion pour que l’année prochaine soit source de nouvelles modalités de travail et de communication avec les personnels de l’Education Nationale en premier lieu, plutôt que par voie de presse ou via les réseaux sociaux.

Vos représentant.e.s UNSA Education régionaux

Et leurs collègues en département
Boris 77@unsa-education.org ; Laurent 78@unsa.education.org ; Alain 91@unsa-education.org ; David 92@unsa-education.org ; Dominique 93@unsa-education.org ; Serge 94@unsa-education.org ; Sophie 95@unsa-education.org



 
 
| Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP