Accueil > La vie des académies > Académie de Paris > Le sens de nos métiers - CTA du 05/09/19

Le sens de nos métiers - CTA du 05/09/19

Article publié le dimanche 8 septembre 2019
  • Version imprimable

Le sens de nos métiers

Comité Technique Académique

5 septembre 2019

Même si la rentrée scolaire semble déjà loin pour bon nombre de personnels de l’académie, l’UNSA Eduction souhaite que cette année scolaire soit placée sous le signe du plaisir d’exercer nos métiers. C’est le meilleur moyen de résister à des injonctions contre-productives, voire parfois insensées. 

Cela passera nécessairement par le respect de chacun.e des actrices et acteurs des conditions de la réussite de nos élèves. Ce respect signifie :

  • des instances qui ne seront pas des chambres d’enregistrement. La nouvelle donne attendue en janvier 2020 ne doit pas gâcher le dialogue entre notre Employeur et les représentant.e.s des personnels dans notre académie.
  • des personnels en nombre suffisant et affectés en temps et en heure, pendant en compte les évolutions des métiers et des missions (les réformes en cours par exemple). Sur ce point, on ne peut pas dire qu’il y ait eu du progrès cette année, surtout chez les enseignant.e.s du Primaire, les disciplines déficitaires et postes administratifs en EPLE. Cela s’est fait aussi au détriment des services académiques qui doivent les gérer.
  • des personnels dans leurs missions, en prenant garde aux changements de directives intempestifs
  • une lisibilité et du concret dans l’accompagnement des élèves en situation de handicap, des équipes ayant des élèves à besoins éducatifs particuliers
  • de l’anticipation des risques structurels (par ex. avec l’affaire Murat/Cassin) des conséquences de décisions ministérielles (réorganisation territoriale, carte de l’éducation prioritaire…) et de la démographie parisienne (concertation pour les créations d’écoles polyvalentes, continuité pédagogique de projets école-collège…)

Nous détaillerons d’avantage les remontées du terrain au comité de technique de rentrée, dont nous ignorons encore la date, et lors des points à l’ordre du jour.

La prise en compte des quelques points évoqués devrait permettre, nous l’espérons, à l’Institution d’aller dans le sens du double défi d’une gestion humaine de proximité et d’un service public de qualité. Entre représentant.e.s syndicaux, le respect de nos modes d’actions et de décisions inhérentes à nos organisations devra aussi être de mise.

Ainsi, les conditions seront réunies pour permettre aux personnels de notre académie de (re)trouver le sens de nos métiers.

 

Vos représentantes UNSA Education Paris

Pauline Laby-Le Clercq et Béatrice Dupont
 


 
 
| Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP