Accueil > La vie des académies > Académie de Paris > Déclaration liminaire de l’Unsa éducation Comité Technique Académique 12 juin (...)

Déclaration liminaire de l’Unsa éducation Comité Technique Académique 12 juin 2019

Article publié le mercredi 12 juin 2019
  • Version imprimable

Chronique d’un retard annoncé

Voilà que nous sommes en phase finale de la préparation de rentrée 2019 et nombres de dossiers restent encore dans l’inconnu de manière préoccupante.

- La rentrée des personnels administratifs par exemple. Nous ne savons
toujours pas avec exactitude où vont porter les suppressions. Sont-elles
toujours prévues alors que la fusion des académies n’aura finalement pas
lieu ?

- Les personnels médicaux sociaux pour lesquels il avait été annoncé,
ici même par le Directeur d’Académie, qu’il y aurait une réflexion pour
réorganiser le travail. L’an dernier, une proposition d’étude de barémisation
des EPLE et des services avait même été évoquée. Par ailleurs, au vu de la
situation, il me semble que mes collègues représentant.e.s syndicaux
m’accompagneront pour demander à ce que le CHS-CT se penche sur l’organisation de ces services tant au niveau académique que dans les EPLE pour apporter ce regard extérieur nécessaire à toute réorganisation.

- Les personnels en établissement vivant des situations difficiles. Nous fêtons le premier anniversaire du protocole mis en place au lycée Vauquelin par exemple. Nous attendons beaucoup de l’audience de demain.

- Les personnels du Primaire qui ne sauront peut-être pas où ils seront
affectés avant la sortie des classes, au rythme où le ministère fonctionne sur
ce sujet. Heureusement, une CAPD aura lieu le 20 juin. Toutefois, cela balaye tous les efforts qui avaient été faits par l’académie et ses services les
années précédentes pour fournir une information suffisamment en amont pour permettre des formations en juin, par ex.

- Les élèves, enfin. Nous serons plus longs en CIAEN sur Parcoursup.
Nous pensons ici tout particulièrement aux enfants allophones, migrant.e.s ou en attente de régularisation. La situation d’un papa d’élève du 14ème nous préoccupe.

Un mot encore sur le CHS-CTA. Au CTA de l’an dernier, il a avait été noté qu’il serait intéressant d’avoir dans notre instance, une fois par an, un bilan des travaux menés en CHS-CT. L’évolution de ces instances est encore totalement floue. Lorsque l’on voit le bilan tiré dans le privé de la fusion de ces instances de concertation, nous avons de sérieuses raisons de nous en inquiéter dès à présent.

Une note positive, nous apprécions que la concertation continue avec le SIEC et les deux autres académies sur la réforme du bac. Cela évite les problèmes d’organisations, quoique l’on pense des réformes. Le Ministère joue, toutefois un jeu dangereux à modifier ses règles sans prendre les avis des principaux acteurs.

 

Nous faisons toutes ces remarques pour la rentrée se passe du mieux possible.

Une question : 75@unsa-education.org



 
 
| Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP